9. Rapports sociaux de sexe : études de cas

10 :45 AM – 12 :15 PM
Auditorium du CCC, Université Quisqueya

Présidence de séance : Patricia Camilien, Université Quisqueya

Jean Vilmond Hilaire, Université Quisqueya : La problématique du genre dans l’exploitation des ressources naturelles. Le cas des aires protégées en Haïti
De tous les maux dont souffre Haïti, la dégradation de l’environnement est le plus visible tant au niveau du relief que dans la
physionomie des plus pauvres, en particulier les femmes et les enfants. Dans les aires protégées, des taches ardues et non génératrices de revenus sont pour la plupart dévolues aux femmes entretenant la dépendance de ces dernières
par rapport à leurs partenaires. L’extrême pauvreté sévit plus souvent dans les foyers dont le chef de ménage est une femme. Un code implicite interdit aux femmes l’accès à certaines activités rentables comme certains modes de tenure, des types de culture ou encore l’extraction d’une catégorie de produits forestiers. Comment cette réalité influence-t-elle la dégradation ou une potentielle dynamique de restauration des ressources biologiques dans les aires protégées d’Haïti ?

Kenise Phanord, Université d’État Haïti : La domination masculine dans les matériels didactiques au préscolaire haïtien
Cette intervention s’inscrit dans le cadre d’un travail de recherche plus vaste sur la domination masculine dans le système scolaire haïtien. Ma communication vise à comprendre les mécanismes de reproduction de la domination masculine au niveau des matériels didactiques du préscolaire haïtien.  Malgré le fait que l’éducation soit ouverte aux deux sexes, au fur et à mesure que l’on progresse dans le système éducatif, des écarts significatifs se manifestent chez les filles et les garçons. C’est ce qu’a démontré Mireille Neptune Anglade à travers son ouvrage l’Autre moitié du développement. Dans la formation professionnelle, les femmes ne sont pas mieux pourvues : elles sont sous-représentées et limitées à des tâches dites féminines. Elles optent plus souvent que les hommes pour les centres ménagers et les écoles de commerce. La plupart des recherches autour de la reproduction des inégalités liées aux sexes dans le système scolaire haïtien abordent la question au niveau des neuf années fondamentales ou questionnent les discriminations liées à la grossesse précoce comme facteur de limitation des filles et des femmes dans le système éducatif. Pour nous, il existerait d’autres mécanismes de reproduction des inégalités liées au sexe qui commence bien plus tôt, dès l’entrée de l’enfant dans le système scolaire formel. Dans le cadre de cette présentation, nous utiliserons essentiellement la démarche structuraliste-génétique développée par Pierre Bourdieu dans son ouvrage La domination masculine. Nous analyserons aussi un ensemble de matériels didactiques utilisés dans le milieu préscolaire haïtien qui illustre la construction sociale du genre.

Léonel Philibert, Université d’État d’Haïti : Santé de la reproduction chez les jeunes femmes de la commune de Grande-Rivière-du-Nord
Cette communication rend compte d’une recherche sur la grossesse adolescente chez les jeunes femmes et les jeunes mères de la Grande Rivière du Nord, l’auteur a arrimé la théorie de l’adaptation à celle des rapports sociaux de sexe (Aujoulat et al., 2007 ; Berrewaerts et Noirhomme-Renard, 2006 ; Flahault et Jaurand, 2012 : 65). Car, les jeunes femmes qui font l’objet de cette étude sont insérées dans un système de rapports sociaux de sexe qui les désavantage. Ainsi, la construction sociale de la féminité amène ainsi les femmes à faire plaisir à l’autre, en l’occurrence les hommes, en matière de la sexualité (Conseil du statut de la femme, 2010a ; Loignon, 1996). La méthodologie privilégiée pour cette recherche a été de nature qualitative, car nous cherchons à comprendre la survenue de la grossesse adolescente chez ces jeunes femmes, ce phénomène social encore mal connu dans la commune Grande Rivière du Nord. La technique d’entrevue semi-dirigée a été retenue pour collecter les données. Il s’agit de la meilleure méthode de collecte des données en recherche qualitative (Fortin, Côté et Filion, 2006 : 304). Grâce à cet instrument, nous avons effectué quinze (15) entrevues, auprès de neuf (9) jeunes femmes enceintes et de six (6) jeunes mères enceintes. Pour analyser les données ainsi recueillies, le chercheur a eu recours à l’analyse de contenu.