Marie-Blanche Tahon Université d’Ottawa

Marie-Blanche Tahon

Après une licence en sciences sociales à l’Université de Louvain (Belgique), Marie-Blanche Tahon enseigne au département de sociologie à l’Université d’Oran (Algérie) de 1975 à 1980. En 1979, elle soutient une thèse de 3e cycle Des Algériennes entre masque et voile à l’Université de Vincennes-Paris 8, dirigée par Hélène Cixous. En 1989, elle est embauchée par le département de sociologie de l’Université d’Ottawa où ses champs d’enseignement et de recherche articulent la politique, la famille et les rapports de sexe. Elle a publié de nombreux articles et quelques livres, dont La famille désinstituée (1995), Algérie. La guerre contre les civils (1998), Sociologie des rapports de sexe (2003), Vers l’indifférence des sexes ? Union civile et filiation au Québec (2004). En 2015, elle a rassemblé et présenté des textes de Françoise Collin dans Anthologie québécoise, 1977-2000.

CONFÉRENCE(S)

Grande tente

1. Concevoir les rapports sociaux de sexes

PLUS D’INFO